Sainte-Maxime, la sainte
& la Fête Votive


La Fête Votive, le 14 et 15 mai, est l’opportunité de rendre hommage à la Sainte-Patronne de la ville, une tradition unique et exceptionnelle !

L’histoire de la Sainte

La légende raconte que Sainte-Maxime, fille du comte de Grasse, seigneur d’Antibes aurait vécu entre 650 et 750. Elle refusa richesse et gloire pour se consacrer pleinement à Dieu en entrant au monastère de Saint-Cassien, dépendant de Lérins.

Après avoir prononcé ses vœux en ce lieu, la religieuse devint très vite un modèle pour sa communauté. C’est sans doute pour cette raison qu’elle fut choisie pour diriger le monastère de Callian dans lequel elle finit ses jours après une vie exemplaire à enseigner les vertus religieuses.

À sa mort, elle fut vénérée comme une sainte à Callian. Dès le XIe siècle, la fête de Sainte-Maxime fut célébrée dans la chapelle du Prieuré que les moines de Lérins possédaient à Sainte-Maxime.





À partir de 1672, après l’édification de Sainte-Maxime en paroisse, la fête patronale revêtit plus de solennité. En 1774, l’évêque de Fréjus vint sceller les reliques de la sainte dans le socle du buste que l’on porte encore aujourd’hui.

Depuis, les maximois sont invités à rendre hommage à leur Sainte-Patronne au cours de la Fête Votive qui est célébrée, chaque année, les 14 et 15 mai.


La Fête Votive, une procession très orchestrée


Elle s’étend sur deux journées. Le 14 mai au soir, un Major est nommé.

Il dirigera la bravade et assurera le bon déroulement de la procession et sa sécurité. C’est lui qui commande les tirs, aidé de deux caporaux. La passation de pouvoir entre l’ancien et le nouveau Major se fait de manière très solennelle sur le parvis de l’église.

La sainte se voit honorée d’une couronne et d’une écharpe aux couleurs de la ville par un enfant du groupe folklorique Lei Magnoti et par un enfant des bravadeurs.





Le 15 mai, la procession commence.

Le buste de la sainte, porté par quatre hommes, est entouré des autorités religieuses et civiles, des bravadeurs, des fifres et des tambours. La procession est orchestrée de manière rigoureuse. Aussi, l’emplacement des personnes qui composent le cortège demeure immuable. Le défilé salue des reposoirs composés de bouquets de fleurs et de la représentation de la sainte. La procession passe par les rues et ruelles de Sainte-Maxime pavoisée pour l’occasion de bleu et blanc.






Découvrir aussi...
La Fête Votive le 14 et 15 mai 2018